« ICI, LA NUIT EXISTE ENCORE » © Caroline Corbasson

Mardi 3 mai 2022 à 18h

Pour son exposition « ESSE » à la Fondazione Sant’Elia à Palerme en Sicile, l’artiste Rafael Y. Herman a conçu un programme de conférences en ligne autour des enjeux environnementaux et de la pollution lumineuse.

Conversation en ligne et en anglais

Avec : Caroline Corbasson, Artiste
& Brigitte Zanda, Météoriticienne, astrophysicienne et cosmochimiste,
Léa Mariton, Doctorante en biologie de la conservation,
Muséum national d’histoire naturelle

vue-exposition-we-dream

Caroline Corbasson, Swarm II, 2022,
dessin au charbon sur papier, 150 x 210 cm

Thanks for Nothing présente « Ici, la nuit existe encore », une conversation
qui réunit art et enjeux environnementaux avec :

Caroline Corbasson
Artiste

Au travers de ses dessins, sculptures et vidéos, Caroline Corbasson explore la façon dont l’observation de l’espace et le perfectionnement des outils astronomiques ont provoqué une rupture entre la perception immédiate, celle de l’individu moyen, et celle des scientifiques, sur la place de l’Homme dans l’univers.
Après avoir étudié à la St Martins School à Londres, Caroline Corbasson est diplômée de l’ENSBA de Paris en 2013 avec les Félicitations du jury.
Son travail a été présenté en France et à l’étranger dans de nombreuses institutions telles que le Baltic Centre for Contemporary Art, Newcastle (UK), le Song-Won Art Center, Séoul (KR), la Panacée MOCO, Montpellier (FR), ou encore le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille (FR).
Elle a aussi bénéficié du soutien du CNRS et du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille dans le cadre de la réalisation de ses deux derniers films.
Lauréate de Mondes Nouveaux, Caroline Corbasson tourne actuellement son prochain film au Pic du Midi, la réserve d’étoiles.

Brigitte Zanda
Météoriticienne, astrophysicienne et cosmochimiste
Département Origine et Évolution
Muséum national d’Histoire naturelle

Brigitte Zanda est une astrophysicienne et cosmochimiste française, maîtresse de conférences au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), à l’Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie de Paris.
Enseignante-chercheuse, elle est spécialiste des météorites primitives : les chondrites.
En 2019-2020, elle est vice-présidente de la Meteoritical Society.
Elle est également co-directrice du réseau d’observation FRIPON, et coordinatrice-responsable du projet de science participative Vigie-Ciel.

Léa Mariton
Doctorante en biologie de la conservation
Département Homme et Environnement
Muséum national d’Histoire naturelle & Université Paris Sorbonne

« Mes travaux visent à évaluer les impacts de la pollution lumineuse sur la biodiversité.
En particulier, je me concentre sur la façon dont la lumière artificielle affecte le moment de l’activité nocturne des chauves-souris, à la fois sur leurs sites d’alimentation et sur leurs dortoirs.
En soulignant l’urgence de préserver et de restaurer les zones sombres pour protéger la biodiversité de la pollution lumineuse, j’espère que mon travail contribuera à concevoir des pratiques de gestion de l’éclairage efficaces et respectueuses de l’environnement ».

Cette conversation s’inscrit dans le cadre de la programmation de conférences pensée autour de l’exposition « ESSE »
de Rafael Y. Herman à la Fondazione Sant’Elia à Palerme.


#rafaelhermanESSE @fondazionesantelia @thenightilluminatesthenight

UCLA, Los Angeles 1908

 

UCLA, Los Angeles 1958

UCLA, Los Angeles 2008